Le XXIe siècle est d’ores et déjà marqué par la présence multiforme de l’Afrique dans le monde. Dans les domaines des arts plastiques, du spectacle vivant, du cinéma, de la littérature, de la musique, de la pensée intellectuelle, les artistes, chercheurs, professionnels des industries culturelles ouvrent la voie, interrogent et invitent à une exploration prospective de notre devenir commun.  

          En France, cette “présence africaine” ne dispose toujours pas d’un lieu indépendant et pérenne où exprimer, représenter, produire : un espace pour réfléchir aux défis actuels et futurs de notre société mondialisée. Un lieu pour accueillir artistes, penseur.e.s, chercheur.e.s, et activistes culturel.le.s pour travailler ensemble et partager leurs idées, leurs visions, leurs espoirs. Un lieu ouvert, à la fois exigeant, pointu, mais aussi accueillant, fédérateur, annonciateur.    

         

          Il est maintenant urgent d’incarner cette présence au sein d’un espace spécifiquement dédié. Un espace pluriel et transversal, prêt à recevoir sur un pied d’égalité toutes celles et ceux qui s’intéressent, explorent et font vivre les cultures contemporaines d’Afrique et de ses diasporas. Rendre enfin possibles des interactions physiques et sociales pour adresser un signal fort en plaçant l’Afrique au cœur d’un Supercontinent symbolique.  

 

          Aux antipodes des considérations exotiques, essentialistes et ghettoïsantes, c’est l’“Afrique-Monde” que nous voulons célébrer à Paris. Capitale cosmopolite, carrefour des arts et des cultures, Paris entretient pourtant avec ce continent un rapport ambivalent historique qu’il est désormais temps de bousculer.

   

          Supercontinent, c’est explorer le monde au travers d’autres centres, d’autres référentiels. C’est créer une plateforme indispensable de recherches, de productions et de monstrations de la diversité des propositions africaines contemporaines. C’est embrasser l’hybridation des disciplines et le mélange des publics pour une expérience renouvelée des cultures et des arts. C’est allier l’indépendance à l’imagination et faire exister un espace de fabrique des possibles.  

 

          Acteurs d’ici et d’ailleurs, nous appelons à faire ensemble le grand pari d’un lieu de culture au positionnement unique, engagé vers une autre relation à l’Afrique. Cet appel est un début, un déclencheur, une étincelle. Le départ de ce qui, nous l’espérons, deviendra une grande aventure collective et citoyenne, une prise de risque artistique nécessaire, une célébration de toutes les créations, des plus savantes aux plus populaires, les plus cosmopolites comme les plus spécifiques. Ce qui fait de notre monde l’espace de tous les échanges et de l’infinie rencontre. 

Parmi les signataires : 

Felwine Saar

Écrivain et économiste

Liz Gomis

Réalisatrice et membre du Conseil Présidentiel pour l’Afrique

 

Jack Lang

Président de l’Institut du Monde Arabe

Anne Talineau

Directrice de l'Institut Français

 

Karim Sy

Fondateur de Jokkolabs, Membre du Conseil Présidentiel pour l’Afrique

Adama Paris

Créatrice de mode, fondatrice Black Fashion Week et Dakar Fashion Week


Jacques Attali

Economiste, fondateur de l’ONG Positive Planet

Aminata Diop

Fondatrice de l'Agence Culturelle pour l'Afrique (ACA)

 

Simon Njami

Commissaire d’expositions, critique

Victoria Mann

Fondatrice de la Art Faire AKAA à Paris

Lamine Kouyaté

Designer, directeur artistique de la marque Xuly Bët

Pascal Patrice

Responsable éditorial du magazine NEW AFRICAN WOMEN

 

Marie-Jeanne Serbin Thomas

Fondatrice et Redac Chef du magazine BRUNE

 

Alban Corbier Labasse

Coordinateur de la mission coopération culturelle Afrique & Caraïbes

 

Salimata Diop

Directrice Artistique du Musée de la Photo de Saint-Louis au Sénégal

 

Amadou Diaw

Fondateur du MuPho

Et bien d'autres ...